L’équipe

Si vous souhaitez nous contacter remplissez ce formulaire.

L’équipe de coordination

Brigitte Zanda

Brigitte Zanda

Renazzo, Paris, Semarkona… ces noms ne sont pas les derniers lieux de vacances de Brigitte mais ceux de météorites qu’elle connait comme sa poche. Responsable scientifique du projet Vigie-ciel, cette enseignante-chercheuse au Museum national d’Histoire naturelle partage son temps entre l’étude des météorites les plus anciennes et la diffusion des connaissances. Cela l’amène à croiser la route de François puis de Sylvain avec qui elle crée FRIPON. Désirant toucher un plus large public, Brigitte conçoit peu de temps après Vigie-Ciel. Elle apporte aujourd’hui son expertise scientifique tout en réfléchissant à l’avenir du projet. Aimant transmettre, elle veut mette un coup de projecteur sur ses disciplines et rendre ainsi à travers les sciences participatives la science des météorites accessibles à tous.

Livres : Mais où est donc le temple du soleil ? de R. Lehoucq et R. Mochkovitch

sylvain bouley

Sylvain Bouley

Un des trois fondateurs de FRIPON et Vigie-Ciel, Sylvain est géologue à l’Université Paris-Sud. Ce spécialiste des cratères d’impact des météorites est également astronome amateur depuis l’enfance. Une double casquette qui lui suggère l’idée d’un réseau où scientifiques et astronomes amateurs traquent les météores de concert. L’étape suivante est d’ouvrir cette recherche au grand public, Vigie-Ciel est né. Intervenant sur de multiples aspects du programme, Sylvain espère créer une communauté où grand public, amateurs et scientifiques œuvrent ensemble. Pour lui, les étoiles filantes, les météores et les cratères sont d’excellentes portent d’entrée à l’astronomie et à la géologie.

Film : L’étoffe des héros

François Colas

François Colas

Épris d’astronomie dès l’enfance, il pense néanmoins que devenir astronome est hors de sa portée. Il devient alors prof de mécanique. Muté à Paris, il entre à l’Observatoire de Paris et reprend des études en astronomie jusqu’à soutenir une thèse. Aujourd’hui directeur de recherche à l’Observatoire de Paris, il a jeté son dévolu sur les petits corps du système solaire. Lors de ses recherches il fait le constat suivant : si on connait toutes les planètes et les satellites, ce n’est pas le cas des astéroïdes et des comètes. Désireux de cartographier toutes ces poussières interstellaires, il réunit astronomes et géologues autour de FRIPON puis de Vigie-Ciel pour rapprocher la recherche du grand public et donner envie aux nouvelles générations de faire des sciences. Mais les activités de François ne s’arrêtent pas là puisqu’il est aussi responsable d’un des télescopes du Pic du Midi et est à l’origine de la première réserve « ciel étoilée » d’Europe au Pic du Midi. Bref si vous vous intéressez peu ou prou à l’astronomie, François ne sera jamais très loin !

Films : 2001, l’odyssée de l’espace

Monica Rotaru

Monica Rotaru

Dès qu’il s’agit de partager les sciences avec le grand public, une flamme s’allume chez Monica. Rien de surprenant qu’elle soit en charge de la médiation scientifique pour Vigie-Ciel. Son parcours est pourtant atypique. D’abord professeur de mathématiques, elle soutient ensuite une thèse sur les météorites avant de se lancer dans la médiation scientifique. Expositions, vidéos, expériences, articles, elle s’essaye à tous les supports avant de devenir médiatrice en géologie au Palais de la découverte. Aujourd’hui, elle encadre des doctorants en mission de diffusion scientifique à Universcience. Bien plus que partager son savoir, Monica cherche surtout à encourager la réflexion et révéler l’intelligence qui existe en chacun de nous.

Livre : « Le guide du voyageur galactique, H2G2» par Douglas Adams

Asma Steinhausser

Asma Steinhausser

De la mouche aux météorites, voilà comment résumer le parcours d’Asma, coordinatrice de Vigie-Ciel. Au lycée, un coup de cœur pour la génétique l’envoie sur les bancs de la fac. Elle y poursuit ses études jusqu’à soutenir une thèse en génétique sur la drosophile, une mouche bien connue des laboratoires. En parallèle, Asma s’investit dans la médiation scientifique, elle travaille notamment pour les Petits Débrouillards et organise un bar des sciences dans sa commune. Asma entame après son post doc une reconversion dans la culture scientifique et embarque dans l’aventure Vigie Ciel où s’adapter, communiquer et s’organiser sont les clés indispensables au bon fonctionnement d’un projet aussi riche. Impatiente à l’idée de découvrir une météorite, ce petit caillou incarne à ses yeux le succès de Vigie-Ciel où astronomes, géologues, société civile et citoyens doivent œuvrer ensemble pour sa découverte.

Le festival d’astronomie de Fleurance (Gers)

Éric Lewin

Éric n’est pas du genre à être dans la Lune mais plutôt sur Mars ! Géologue à l’Observatoire en Sciences de l’Univers de Grenoble (OSUG), Éric travaille sur un instrument installé sur le fameux robot Curiosity qui arpente la planète rouge depuis 2012. Mais Éric revient souvent sur Terre pour partager sa passion des sciences. Engagé dans de nombreuses initiatives de médiation scientifique, il était tout à fait naturel qu’il rejoigne l’aventure Vigie Ciel où Il organise des évènements dans la région Rhônes-Alpes. Ce goût des sciences lui est venu très jeune. Petit, il s’interroge déjà sur la stabilité de ses pâtés de sable, c’est vous dire. Sa scolarité sera ensuite marquée par de grands évènements scientifiques comme l’arrivée des sondes Viking sur Mars, le réveil de la Soufrière en Guadeloupe et le lancement de Voyager. Éric voit Vigie-Ciel comme une belle opportunité de décloisonner la science et d’attirer des jeunes dans l’aventure de la recherche.

Livre : « Sur Mars, récit de voyage », D’Arnauld Pontier,

Mais aussi…

Jean-Louis Rault

Les oreilles de FRIPON, c’est lui ! Jean-Louis, ingénieur en électronique à la retraite, est le responsable du système d’observations radio des météores. Passionné par les ondes radio et l’astronomie, il a déjà participé à des projets de construction de satellite par des amateurs où il apportait son expertise. Pour lui, la promotion du goût des sciences auprès du grand public passe par de la pratique et les sciences participatives en sont une bonne opportunité. Jean-Louis Rault est également président de la commission radioastronomie de la Société Astronomique de France et de la commission radio de l’International Meteor Organization.

Livres : « Voyages aériens » de Camille Flammarion et « Objectif Lune » de Hergé

Vincent Perlerin

Informaticien et linguiste, rien ne prédestinait Vincent à participer à l’aventure Vigie-Ciel. En 2011, il devient, par hasard, le développeur du rapport d’observation de bolide de l’American Meteor Society. Cette expérience lui ouvre les portes du monde de l’astronomie et des météorites. Enthousiasmé par le projet FRIPON, il a rejoint l’équipe Vigie-Ciel pour développer les outils mis à disposition du grand public. Pour Vincent, l’échange est au cœur des sciences participatives. Il est convaincu qu’en plus de trouver des météorites, Vigie-Ciel fera naître de nouvelles vocations.

Livres : « Astéroïdes : la Terre en danger » de Jean-Pierre Luminet

Jérôme Gattacceca

Géologue au CNRS, Jérôme aime les cailloux et ce d’autant plus si ce sont des météorites ! Sa spécialité, c’est le magnétisme et l’équipe de Vigie-Ciel l’a sollicité pour apporter son expérience sur la caractérisation des météorites. Fort de ses nombreuses sorties sur le terrain notamment dans des déserts, il partage son savoir lors des campagnes de recherche de météorites. Avec des collègues de son labo, il s’implique également dans la conception d’activités pédagogiques sur le magnétisme des roches et dans la réalisation de lames minces pour les mallettes pédagogiques de Vigie-Ciel.

Karl Antier

Astronome amateur depuis plus de 20 ans, Karl observe les météores pour l’International Meteor Organization (IMO) depuis 1999 ! Face au manque d’observateurs en France, il participe à la création du Réforme (Réseau français d’observation des météores) afin d’encourager l’observation de météores. Au fil des ans son implication au sein de l’IMO s’intensifie, il était donc inévitable qu’il croise un jour la route de FRIPON. Il rejoint ainsi l’équipe en 2014 avec l’espoir de doper l’intérêt du grand public pour ce qu’il appelle « ces petites bêtes faciles à observer » : les étoiles filantes. Son rôle dans Vigie-Ciel porte sur les observations visuelles des bolides et des météores. Adorant partager sa passion, il organise animations et conférences astronomiques dans la région de Manosque.

Livre : « Guide du Ciel » de Guillaume Cannat

Marie Aubry

Marie est graphiste et illustratrice. Petite, elle accroche dans sa chambre tous les posters d’Images Doc et de Science et Vie Junior, du fond des mers aux lointaines galaxies. C’est sans doute les prémices d’un intérêt porté à la médiation scientifique quelques années plus tard. Après des études en design d’espace, elle s’envole pour Lisbonne où elle se spécialise en graphisme et en illustration. De rencontres en rencontres, elle fait la connaissance de Vigie-Ciel et développe l’univers graphique du projet. Nouvelle observatrice des astres, elle espère que de plus en plus de personnes la rejoignent grâce à Vigie-Ciel et s’intéressent à ces cailloux d’origine extraterrestre !

Livre : « Cosmos, découvrir l’espace en infographies » par Stuart Lowe et Chris North,

Pierre Beck

Un père géologue, un oncle astrophysicien, chez Pierre la science est une histoire de famille ! Après une thèse sur les météorites martiennes, il devient géologue à l’Université de Grenoble. Il partage son temps entre l’étude des météorites et l’étude de Mars. Ses recherches portent sur la minéralogie de ces roches extraterrestres dans le but de retracer leurs chemins jusqu’à leur astéroïde d’origine. Arrivé dans l’aventure FRIPON à ses débuts, il est correspondant pour la région Rhône-Alpes. Pour Vigie-Ciel, il s’implique dans l’adaptation des activités et des protocoles pour un public scolaire avec les professeurs de SVT.

Film : Solaris (1972)

Auriane Egal

Les trajectoires des météores n’ont plus de secrets pour Auriane ! Doctorante à l’Observatoire de Paris, elle développe les méthodes programmes informatiques servant à calculer la trajectoire et les orbites des bolides grâce aux caméras FRIPON. Passionnée d’astronomie depuis toujours, Auriane jette son dévolu sur les météores et les météorites pendant ses études. De son avis, l’étude des météores et des météorites est le seul domaine en astronomie auquel tout un chacun peut contribuer. De plus elle pense que réunir autour d’une même table des individus au profil très différent permet de trouver des solutions nouvelles et d’impliquer plus de personnes dans la préservation du ciel et de l’environnement.

Film : 2001 l’Odyssée de l’Espace et Seul sur Mars.

Livres : rien de très romanesque, j’aime tous les livres éducatifs sur l’espace avec des images incroyables 😉

Simon Jeanne

Été 1999, une éclipse solaire plonge un cours instant la France dans la pénombre. Cet évènement rarissime marque le jeune Simon déjà passionné de sciences, il deviendra astrophysicien ! Actuellement en thèse à l’Observatoire de Paris, son sujet porte sur les données des stations radios du réseau FRIPON. En les analysant et en les combinant avec celles des caméras, ces données aident à connaitre l’origine des météores mais aussi de savoir si elles atteindront la surface pour devenir des météorites. Ses recherches sont nécessaires avant de permettre aux citoyens de participer à l’analyse des données et à la recherche de météorites.

Livre : De la Terre à la Lune de Jules Verne

Jérémie Vaubaillon

Appelez-le Monsieur Météo de l’espace ! Astronome à l’Observatoire de Paris, Jérémie prédit les pluies d’étoiles filantes. Si celles que l’on observe chaque été sont connues du grand public, les autres pluies intéressent aussi bien les astronomes férus d’observations que les agences spatiales. Au sein de FRIPON, Jérémie a la lourde tâche de faire tourner la machine à calcul. Lorsqu’un bolide est détecté, ce sont les codes développés par l’équipe qui permettent de connaitre son orbite et son éventuel point de chute. Et si météorite il y a, c’est lui qui lance le top départ des recherches. En parallèle, Jérémie est cofondateur du réseau REFORME (Réseau français d’observation des météores) et directeur du diplôme universitaire « Explorer et Comprendre l’Univers » qui enseigne les connaissances de base en astronomie. Appréciant répondre aux sollicitations du grand public, il a hâte de partir avec vous à la recherche d’une météorite.

Livres : Petit guide du ciel de Bernard Pellequer

Pierre Vernazza

L’origine de l’univers ? Cette question, on se l’est tous posée mais pour Pierre elle ne l’a jamais quitté. Planétologue au Laboratoire d’Astrophysique de Marseille, il mène des recherches sur les astéroïdes, les météores ou encore les satellites. Tous ces petits corps célestes peuvent nous apporter des éclaircissements sur l’origine de notre système solaire. Présent dans FRIPON depuis le début, il développe dans son labo un nouvel outil pour le réseau : le spectrographe. Cet instrument décompose la lumière émise par les météores les plus brillantes qu’il analyse ensuite afin d’obtenir leur composition. Cela s’avère très utile dans le cas où le bolide ne résiste pas à sa chute ou si la météorite est introuvable. De par sa précision et son installation en réseau, ce projet sera une première mondiale ! De quoi émerveiller petits et grands avec l’espoir pour Pierre de toucher d’avantage de scolaires qui incarnent le futur de la recherche.

Mirel Birlan

Tous les astronomes ont leur lubie, celle de Mirel est d’étudier les propriétés physiques des astéroïdes et des comètes. Astronome à l’observatoire de Paris, il est titulaire de deux thèses, une en physique soutenue en Roumanie, son pays d’origine et une en astronomie soutenue en France, rien que ça ! Membre FRIPON de la première heure, il repousse les frontières du réseau en œuvrant au déploiement de caméras chez nos voisins européens. Sensibilisé à la vulgarisation scientifique par diverses expériences et rencontres notamment avec André Brahic, Mirel donne des conférences sur l’astronomie et encadre des scolaire sur différents projets. Il espère que FRIPON et Vigie-Ciel révèleront une image plus précise de la matière extraterrestre.

Livres : Les ouvrages d’André Brahic et de Camille Flammarion