Bolide du 9 octobre, 19h47

9 octobre 2019 Non Par karlantier

Et encore un ! En début de soirée du 9 octobre, à 19h 47min (heure locale française, soit 17h 47min TU), un bolide très brillant a été observé depuis quasiment toute la France ! Les 200 rapports reçus vont de la Normandie à l’Hérault, et de la Gironde à l’Alsace.

Figure 1- Le bolide du 9 octobre 2019, 17h 47min TU, filmé avec la caméra Fripon de Saint-Denis-de-Jouhet (Indre). Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Plus de 200 rapports issus de toute la France

Le bolide a été observé et rapporté par plus de 200 témoins depuis la France quasi-entière, de la Somme à l’Hérault, et de la Gironde à l’Alsace ! IL a également été enregistré par 4 caméras du réseau Fripon (Figure 1), ce qui a permis de déterminer les paramètres physiques du météoroïde et du météore avec plus de précisions.

Figure 2- Carte des témoins ayant rapporté l’observation du bolide du 9 octobre, 17h 47min TU et trajectoire (la flèche bleue) calculée à partir de ces observations. Crédit : IMO/AMS

Un bolide verdâtre, lent et très lumineux

L’analyse des vidéos semble indiquer que le météoroïde*** à l’origine du bolide* devait faire une masse initiale de 1.1 kg (pour une densité de 3.5). Il est rentré dans l’atmosphère terrestre à une vitesse de 16.2 km/s (Figure 4). Il est devenu lumineux alors qu’il était à 75 km d’altitude, et qu’il était 35 km au Nord-Ouest de Montluçon (à proximité de Vesdun, donc très près du barycentre de la France). Il a ensuite filé pendant 4 secondes en direction du Nord Ouest (Figure 6), pour s’éteindre alors qu’il était à 30 km d’altitude, 20 km au Sud-Est de Châteauroux. Sa luminosité maximale a été atteinte vers 45 km d’altitude : sa magnitude était alors proche de -9 (Figure 5) ! Malheureusement, la masse estimée ayant survécu à l’entrée atmosphérique n’est que de 5 g, sur les 1 100 initiaux… Il n’y a donc pas de chasse à la météorite**** prévue pour cet objet !

Figure 3- Graphique représentant l’altitude du bolide en fonction du temps ; le bolide est devenu lumineux à environ 75 km d’altitude, et s’est éteint 4 secondes plus tard, alors qu’il était à 30 km au-dessus du sol. Crédit : @Simon Jeanne @FRIPON/Vigie-Ciel
Figure 4- Graphique représentant la vitesse du météoroïde en fonction de l’altitude lors de sa rentrée atmosphérique : la vitesse initiale de l’objet était de 16.2 km/s. Crédit : @Simon Jeanne @FRIPON/Vigie-Ciel
Figure 5- Graphique représentant la luminosité du bolide en fonction de l’altitude : le bolide a atteint son pic de luminosité (magnitude proche à -9) à 45 km d’altitude. Crédit : @Simon Jeanne @FRIPON/Vigie-Ciel
Figure 6- Trajectoire atmosphérique du bolide du 9 octobre 2019, 17h 47min TU, calculée à partir des enregistrements vidéos des caméras FRIPON. Crédit : FRIPON/Vigie-Ciel
Figure 7- Orbite du météoroïde dans le Système solaire avant son entrée atmosphérique. Crédit : @Simon Jeanne @Fripon/Vigie-Ciel

Les témoins de ce phénomène sont vivement encouragés à envoyer leur rapport d’observation via le formulaire en ligne. Cela ne nécessite aucune connaissance en science ou en astronomie, et c’est simple, ludique et complété en quelques minutes. Merci d’avance !

Revue de presse

Lexique

*un bolide est un météore** (synonyme d’étoile filante) très lumineux. On désigne généralement par bolide tout météore plus lumineux que la planète Vénus (l’astre le plus brillant du ciel après le Soleil et la Lune)

**un météore (ou étoile filante) est le trait lumineux observé lorsqu’une poussière interplanétaire ou un petit météoroïde*** pénètre dans l’atmosphère terrestre à très grande vitesse (entre 12 et 72 km/s)

***un météoroïde est une petite particule de quelques millimètres à quelques dizaines de centimètres de diamètre qui se déplace dans l’espace. C’est elle qui donne naissance au météore si elle a la chance de pénétrer dans l’atmosphère de la Terre. Si le météoroïde est suffisamment massif, une partie de l’objet peut résister à cette entrée dans l’atmosphère, et donner naissance à une météorite****.

****une météorite est le caillou rocheux ou métallique qui est retrouvé sur terre, lorsqu’une partie d’un météoroïde suffisamment massif a réussi à traverser l’atmosphère et arriver au sol.

[1] Stations ayant enregistré le bolide du 9 octobre 2019, 17h 47min TU :
Moulins, 03, Fr. (09/10/2019 17:47:23 UTC),
Orléans, 45, Fr. (09/10/2019 17:47:23 UTC ),
Saint-Bonnet-Elvert, 19, Fr. (09/10/2019 17:47:24 UTC ),
Saint-Denis-de-Jouhet, 36, Fr. (09/10/2019 17:47:23 UTC ),

Dernière mise à jour : 10/10/2019, 21 h 50 min