Bolide du 5 septembre, 23h47

6 septembre 2021 Non Par karlantier

Un bolide très lumineux a été observé le 5 septembre 2021, à 21h 47 min TU (soit 23h 47min, heure légale française), depuis un large quart Nord-Ouest de la France. Plus de 600 témoins (Figure 4) rapportent un objet très impressionnant qui a également été entendu par certains. Les stations FRIPON/Vigie-Ciel (Figures 1 et 2) de Querqueville (Groupe astronomique Hague-Querqueville) de Ludiver  (Planétarium de Ludiver)  ainsi que celle de Vannes (Club Astronomie de Rhuys) ont observé le phénomène. Le bolide est passé au dessus de Brest (Service hydrographique et océanographique de la Marine) ; malgré une couverture nuageuse locale, l’image reste  spectaculaire (Figures 3 et 5).

Si vous l’avez observé, n’hésitez pas à envoyer un rapport d’observation en ligne !

Un bolide très lumineux observé depuis l’ouest de la France le sud de l’Angleterre

Figure 1- Le bolide du 5 septembre 2021, 21h 47min TU, filmé avec la caméra Fripon de Ludiver  (Planétarium de Ludiver) . Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

 

Figure 2- Le bolide du 5 septembre 2021, 21h 47min TU, filmé avec la caméra Fripon de Vannes (Club Astronomie de Rhuys) . Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

 

Figure 3- Le bolide du 5 septembre 2021, 21h 47min TU, filmé avec la caméra de Brest (Service hydrographique et océanographique de la Marine), malgré une couverture nuageuse locale l’image reste spectaculaire avec un passage au zénith de la Ville. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Calcul de la trajectoire 

Figure 4- Carte des témoignages visuels et trajectoire calculée à partir des 620 observations récoltées par le site  (https://vigie-ciel.imo.net/imo_view/event/2021/5366) Crédit : IMO/AMS/Fripon/Vigie-Ciel

Figure 5- Trajectoire calculée avec les données des caméras FRIPON. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Calcul des paramètres orbitaux et physiques de l’objet

Figure 6- Paramètres orbitaux et physiques de l’objet. Les mesures de mauvaise qualité du bolide lorsqu’il est en dessous de 10° de l’horizon ne sont pas utilisés pour ces calculs. De ce fait certains paramètres comme la durée ou la longueur de la trajectoire brillante du bolide sont sous-estimés, d’autres comme l’altitude finale et la vitesse finale sont sur-estimés. Les masses initiale et finale sont calculées à partir du freinage aérodynamique.  Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Figure 7 : orbite de l’objet dans les système solaire interne avant sa chute dans l’atmosphère terrestre.

Des caractéristiques ne permettant pas la chute de météorites

Les principaux paramètres de l’événement (Figure 6) sont un passage au zénith de Brest et une fin de trajectoire brillante dans la Manche à 39 km d’altitude. La vitesse initiale de 21.5 km/s ( ~ 77 400 km/h) et une inclinaison de 34° par rapport à l’horizontal n’ont par permis la survie d’une météorite, enfin la taille l’objet d’une vingtaine de centimètres n’a pas permis d’empêcher une désintégration complète dans l’atmosphère.

Détection par le réseau de sismographes Français RESIF-RLBP

Le freinage aérodynamique est  faible dans un premier temps pour des altitudes plus grandes que 70 km car la pression atmosphérique y est très faible (10^-6 atm à 90 km d’altitude). Par contre l’évolution exponentielle de la pression atmosphérique (environ un facteur 10 tous les 100 km), implique que le freinage atmosphérique devient rapidement important jusqu’à la désintégration de l’objet. Dans le cas de ce bolide la quantité colossale d’énergie cinétique (5 tonne équivalant TNT) , s’est dissipée dans un petit volume autour de 50 km d’altitude. Une partie de cette énergie a été dissipée sous forme d’onde acoustique qui a été entendu par de nombreux témoins en Cornouaille. Lorsque c’est onde arrive au niveau des sismomètre elle produit une onde de pression détectable.

 

Figure 8: enregistrement des sismographes du réseau RESIF-RLBP, on remarque le décalage temporel entre les détections qui provient de la vitesse de propagation de l’onde de choc qui est celle du son (~300 m/s). Crédits :  J. Vergne@EOST-ITES

Figure 9 : ajustement d’un modèle de propagation de l’onde de choc en fonction de la distance au bolide (ligne bleue). L’axe horizontal donne la distance de la station en km par rapport à la trajectoire du bolide, l’axe vertical donne le temps depuis l’apparition du bolide. On remarque ainsi que le signal a été ressenti dans la station CAMF près de Brest que 200 s après le phénomène lumineux, et près de 10 min pour la station PLPF près de St-Malo! Crédits :  J. Vergne@EOST-ITES

 

L’événement venant d’avoir lieu, l’article sera actualisé au fur et à mesure que de nouvelles données nous parviendront et que de nouveaux calculs de la trajectoire du bolide seront faits. N’hésitez pas à rendre visite régulièrement à cette page pour être au courant des dernières mises à jour !
Les calculs sur la trajectoire sont disponibles via notre base de données fireball.fripon.org.

 

Mise à jour : 8 septembre 2021 à 18h

 

Revue de presse :

France Info : https://www.francetvinfo.fr/france/bretagne/finistere/bretagne-mysterieux-flash-lumineux-cette-nuit-dans-le-ciel-de-bretagne-l-hypothese-d-une-meteorite_4761573.html

Le Monde : https://www.lemonde.fr/sciences/article/2021/09/06/un-meteore-vu-de-la-bretagne-a-la-normandie-a-illumine-le-ciel-dans-la-nuit-de-dimanche-a-lundi_6093626_1650684.html

France 3 Bretagne : https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/videos-un-meteore-a-traverse-le-ciel-de-bretagne-ce-dimanche-soir-2237683.html

France Bleu : https://www.francebleu.fr/infos/insolite/explosion-ou-meteorite-un-bruit-et-une-lumiere-impressionnants-dans-le-ciel-de-bretagne-1630895869

Ouest France : https://www.sudouest.fr/international/europe/videos-une-meteorite-aurait-traverse-le-ciel-breton-la-nuit-derniere-les-temoignages-affluent-5723550.php

Le Télégramme : https://www.letelegramme.fr/bretagne/une-meteorite-a-t-elle-traverse-le-ciel-en-bretagne-ce-dimanche-soir-06-09-2021-12819859.php

Le Point : https://www.lepoint.fr/astronomie/une-meteorite-apercue-cette-nuit-dans-le-ciel-breton-06-09-2021-2441628_1925.php

BFM TV : https://rmc.bfmtv.com/emission/comme-un-boule-blanche-qui-illuminait-le-ciel-une-meteorite-apercue-dans-le-ciel-de-bretagne-dimanche-soir-2047850.html

Le Figaro : https://www.lefigaro.fr/sciences/une-meteorite-pourrait-avoir-survole-la-bretagne-20210906

LCI : https://www.lci.fr/sciences-et-innovation/video-bretagne-brest-meteorite-une-lumiere-bleue-et-un-grand-boom-la-nuit-derniere-la-piste-d-un-meteore-avancee-2195535.html

Huffington Post : https://www.huffingtonpost.fr/entry/une-meteorite-dans-le-ciel-breton-une-enorme-boule-de-feu-apercue-dans-la-nuit_fr_6135ae51e4b0aac9c018e83e

 

Pour vous former à la reconnaissance des météorites , suivez les actions du relais régional FRIPON/Vigie-Ciel en Bretagne :

L’Espace des Sciences : https://www.espace-sciences.org/

 

 

Lexique

* un bolide est un météore** (synonyme d’étoile filante) très lumineux. On désigne généralement par bolide tout météore plus lumineux que la planète Vénus (l’astre le plus brillant du ciel après le Soleil et la Lune)

**un météore (ou étoile filante) est le trait lumineux observé lorsqu’une poussière interplanétaire ou un petit météoroïde*** pénètre dans l’atmosphère terrestre à très grande vitesse (entre 12 et 72 km/s)

***un météoroïde est une petite particule de quelques millimètres à quelques dizaines de centimètres de diamètre qui se déplace dans l’espace. C’est elle qui donne naissance au météore si elle a la chance de pénétrer dans l’atmosphère de la Terre. Si le météoroïde est suffisamment massif, une partie de l’objet peut résister à cette entrée dans l’atmosphère, et donner naissance à une météorite****

****une météorite est le caillou rocheux ou métallique qui est retrouvé sur terre, lorsqu’une partie d’un météoroïde suffisamment massif a réussi à traverser l’atmosphère et arriver au sol

[1] Stations ayant enregistré le bolide du 1er septembre, 03h 12min TU :

  • FRNO01 – Querqueville – 2021-09-05 21:46:58 UT
  • FRNO07 – Ludiver – 2021-09-05 21:46:58 UT
  • FRBR04 – Vannes – 2021-09-05 21:46:58 UT