Bolide du 21 janvier, 19h47

22 janvier 2022 Non Par karlantier

C’est une étoile filante extrêmement lumineuse qui a illuminé le ciel de l’Est de la France et de la Suisse dans la soirée du vendredi 21 janvier 2022, à 19h 47min (heure locale française, soit 18h 47min Temps Universel (TU)). Plus de 130 personnes (Figure 2) ont envoyé un rapport d’observation en ligne pour décrire leur observation d’un bolide qui a également été enregistré par 10 caméras du réseau d’observation Fripon (Fireball Recovery and InterPlanetary Observation Network, [1], Figures 1a à 1c).

Figure 2- Carte représentant la densité de témoins ayant rapporté leur observation via le formulaire Vigie-Ciel/IMO, ainsi que les caméras FRIPON ayant détecté le bolide. La trajectoire du bolide calculée à partir des rapports visuels est indiqué par la flèche bleue, tandis que celle calculée à partir des enregistrements FRIPON est la flèche orange. Crédit: Fripon/Vigie-Ciel/IMO

Un caillou interplanétaire de 400 g issu de la ceinture d’astéroïdes

Le bolide*, dont la magnitude a atteint -10 (soit à peine deux fois moins lumineux que la Lune gibbeuse qui allait se lever un peu plus d’une heure après, Figure 5), a été visible plus de 4 secondes (Figure 4). Il est associé à l’entrée dans l’atmosphère d’un météoroïde*** d’environ 400 g à une vitesse d’environ 24 km/s (soit plus de 86 000 km/h, Figure 3) et est devenu lumineux à une altitude d’environ 85 km (entre Langres et Vesoul) pour suivre une trajectoire Est-Ouest et s’éteindre à 45 km d’altitude, quelques kilomètres au Sud-Est de Châtillon-sur-Seine (Figure 1c et 4). Ce dernier était en provenance de la ceinture principale d’astéroïdes, dont la plupart des membres sont localisés entre Mars et Jupiter (Figures 6 et 7). Il s’est malheureusement intégralement sublimé dans l’atmosphère, et aucune météorite**** n’a atteint le sol.

Figure 3- Vitesse du bolide du 21 janvier 2022, 18h 47min TU, en fonction de l’altitude. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Figure 4- Altitude du bolide du 21 janvier 2022, 18h 47min TU, en fonction du temps. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Figure 5- Magnitude (luminosité) du bolide du 21 janvier 2022, 18h 47min TU, en fonction de l’altitude. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Figure 6- Orbite (en noir) du météoroïde à l’origine du bolide du 21 janvier 2022, 18h 47min TU. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Figure 7- Orbite (en noir), vue de dessus, du météoroïde à l’origine du bolide du 21 janvier 2022, 18h 47min TU. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Lexique

* un bolide est un météore** (synonyme d’étoile filante) très lumineux. On désigne généralement par bolide tout météore plus lumineux que la planète Vénus (l’astre le plus brillant du ciel après le Soleil et la Lune)

**un météore (ou étoile filante) est le trait lumineux observé lorsqu’une poussière interplanétaire ou un petit météoroïde*** pénètre dans l’atmosphère terrestre à très grande vitesse (entre 12 et 72 km/s)

***un météoroïde est une petite particule de quelques millimètres à quelques dizaines de centimètres de diamètre qui se déplace dans l’espace. C’est elle qui donne naissance au météore si elle a la chance de pénétrer dans l’atmosphère de la Terre. Si le météoroïde est suffisamment massif, une partie de l’objet peut résister à cette entrée dans l’atmosphère, et donner naissance à une météorite****

****une météorite est le caillou rocheux ou métallique qui est retrouvé sur terre, lorsqu’une partie d’un météoroïde suffisamment massif a réussi à traverser l’atmosphère et arriver au sol

[1] Stations ayant enregistré le bolide du 21 janvier, 18h 47min TU :

  • FRFC04-Saint-Lupicin
  • FRBO06-Chatillon
  • FRBO03-Glux
  • FRAU04-Moulins
  • FRFC01-Besançon
  • FRBO01-Dijon
  • FRRA02- Lyon
  • FRBO05-Châlon-sur-Saône
  • FRIF02-Observatoire de Paris
  • FRRA06-Aubenas

Dernière mise à jour : 23/01/2022, 00h 30min