Deux bolides le 16 avril !

17 avril 2022 Non Par karlantier

Les cloches de Pâques auraient-elles pris un peu d’avance ? Le 16 avril 2022, deux bolides ont été observés depuis la France métropolitaine et les pays limitrophes. Le plus largement observé a eu lieu en soirée, à 20h 37min TU (soit 22h 37min, heure locale française), et a été vu et rapporté par près de 200 témoins. Il a également été enregistré par 5 caméras du réseau national Fripon (Fireball Recovery and InterPlanetary Observation Network, [1], Figures 1a à 1c). Mais dans la matinée, un deuxième objet a également été observé en plein jour, vers 10h 23min TU (soit 12h 23min, heure locale française) !

Un bolide associé à un objet de près de 2 kg de la taille d’un pamplemousse

Ce sont près de 200 témoins depuis une large moitié Nord-Ouest de la France, mais également depuis le Sud du Royaume-Uni, des Pays-Bas, de la Belgique, du Luxembourg et de l’Allemagne qui ont envoyé un rapport d’observation en ligne concernant un météore** très brillant observé à 20h 37min TU, le 16 avril 2022. Le bolide*, qui a duré près de 7 secondes (Figure 2), a atteint une magnitude proche de -8 (Figure 3) : il a donc été facilement visible, malgré la Pleine Lune présente dans le ciel (40 fois plus lumineuse, avec une magnitude de -12). Ce phénomène est associé à l’entrée atmosphérique à une vitesse d’environ 12,6 km/s (soit plus de 45 000 km/h, Figure 4) d’un objet de la taille d’un pamplemousse et de masse d’environ 2 kg.

Le météoroïde***, en provenance de la ceinture principale d’astéroïdes (entre Mars et Jupiter, Figures 5 et 6), a donné naissance au météore alors qu’il était à une altitude d’environ 70 km entre Mayenne et Ernée (Mayenne). Il s’est ensuite dirigé vers l’Est-Nord-Est, pour s’éteindre à une trentaine de kilomètres d’altitude au Nord-Ouest d’Alençon (Orne). D’après les calculs, de potentielles météorites pourraient avoir survécu à l’entrée atmosphérique de l’objet. Des informations complémentaires à ce sujet devraient être annoncées sur cette page dans les jours à venir.

Figure 2- Altitude du bolide du 16 avril 2022, 20h 37min TU, en fonction du temps. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Figure 3- Magnitude (luminosité) du bolide du 16 avril 2022, 20h 37min TU, en fonction de l’altitude. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Figure 4- Vitesse du bolide du 16 avril 2022, 20h 37min TU, en fonction de l’altitude. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Figure 5- Orbite (en noir) du météoroïde à l’origine du bolide du 16 avril 2022, 20h 37min TU. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Figure 6- Orbite (en noir), vue de dessus, du météoroïde à l’origine du bolide du 16 avril 2022, 20h 37min TU. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

 

Un deuxième bolide visible en plein jour

Plus de 20 témoins visuels depuis le Sud-Est de la France et le Nord-Est de l’Espagne ont également observé un bolide très lumineux, mais beaucoup plus rapide et plus court en pleine matinée du 16 avril, vers 10h 23min TU (soit 12h 23min, heure locale française). D’après l’analyse des témoignages visuels, ce dernier aurait survolé les Bouches-du-Rhône à hauteur d’Aix-en-Provence, avec une trajectoire Est-Ouest. mais attention, les rapports d’observations visuels sont difficilement précis, du fait du manque de repères d’orientation des observateurs. La trajectoire calculée est donc à prendre avec précautions, et ne pourra être affinée qu’avec l’analyse de photographies ou vidéos de l’événement. Mais ce bolide n’ayant pu être enregistré par le réseau de caméras Fripon (inactives en plein jour), vos témoignages visuels pour calculer la trajectoire de cet objet sont primordiaux ! Et si vous avez observé, filmé ou photographié cet objet, n’hésitez pas à témoigner également !

Lexique

* un bolide est un météore** (synonyme d’étoile filante) très lumineux. On désigne généralement par bolide tout météore plus lumineux que la planète Vénus (l’astre le plus brillant du ciel après le Soleil et la Lune)

**un météore (ou étoile filante) est le trait lumineux observé lorsqu’une poussière interplanétaire ou un petit météoroïde*** pénètre dans l’atmosphère terrestre à très grande vitesse (entre 12 et 72 km/s)

***un météoroïde est une petite particule de quelques millimètres à quelques dizaines de centimètres de diamètre qui se déplace dans l’espace. C’est elle qui donne naissance au météore si elle a la chance de pénétrer dans l’atmosphère de la Terre. Si le météoroïde est suffisamment massif, une partie de l’objet peut résister à cette entrée dans l’atmosphère, et donner naissance à une météorite****

****une météorite est le caillou rocheux ou métallique qui est retrouvé sur terre, lorsqu’une partie d’un météoroïde suffisamment massif a réussi à traverser l’atmosphère et arriver au sol

[1] Stations ayant enregistré le bolide du 16 avril 2022, 20h 37min TU :

  • FRPL01-Nantes
  • FRPL03-Angers
  • FRBR02-Rennes
  • FRPL05-Le Mans
  • ENSE03-Eastbourne (UK)

Dernière mise à jour : 19/04/2022, 00h 20min