Une petite météorite tombe en Méditerranée

23 novembre 2022 Non Par karlantier

Dans la soirée du 23 novembre 2022, à 20h 16, un joli bolide a été observé pendant plus de 5 secondes depuis le Sud-Est de la France en direction du Sud. Le caillou interplanétaire, dont l’entrée atmosphérique à grande vitesse a donné naissance à ce météore brillant, ne s’est pas totalement sublimé lors de cet événement, et une petite météorite de quelques centimètres de diamètre a probablement survécu… mais est tombée au fond de la mer Méditerranée.

Un bolide associé à un caillou de la taille d’une boule de pétanque…

A 20h 16min (heure locale, soit 19h 16min TU), le 23 novembre 2022, un bolide* de magnitude -7 (Figure 3), soit près de 60 fois plus lumineux que la planète Jupiter observable en ce moment en soirée au-dessus de l’horizon Sud, a été enregistré par deux caméras du réseau national FRIPON [1] (Fireball Recovery and InterPlanetary Observation Network et quelques observateurs à l’œil nu. L’analyse des vidéos enregistrées par les deux caméras (Figures 1a et 1b) indique que ce phénomène est associé à l’entrée atmosphérique à 11 km/s (Figure 4) d’un météoroïde*** issu des zones externes du Système solaire (vers l’orbite d’Uranus) (Figures 5 et 6) d’une masse supérieure à 2 kg et d’environ 8 cm de diamètre.

…dont les météorites résiduelles reposent au fond de la mer Méditerranée

Le météore** a été observé alors qu’il évoluait du Sud-Ouest vers le Nord-Est (Figure 2) entre 60 et 28 km d’altitude (Figure 7), au large de la côte Ouest de la Corse. Les potentielles météorites****, dont la masse résiduelle calculée est d’environ 300 g pour 4 cm de diamètre, reposent donc désormais au fond de la mer Méditerranée.

Figure 2- Trajectoire du bolide du 23 novembre 2022, 19h 16min TU. Les caméra en vert sont celles qui ont enregistré le météore. Crédit: FRIPON/Vigie-Ciel

Figure 3- Magnitude (luminosité) du bolide du 23 novembre 2022, 19h 16min TU, en fonction de l’altitude. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Figure 4- Vitesse du bolide du 23 novembre 2022, 19h 16min TU, en fonction de l’altitude. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Figure 5- Orbite (en noir) du météoroïde à l’origine du bolide du 23 novembre 2022, 19h 16min TU. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel[caption id="attachment_4896" align="aligncenter" width="699"] [caption id="attachment_4896" align="aligncenter" width="699"] Figure 6- Orbite (en noir), vue de dessus, du météoroïde à l’origine du bolide du 23 novembre 2022, 19h 16min TU. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Figure 7- Altitude du bolide du 23 novembre 2022, 19h 16min TU, en fonction du temps. Crédit : Fripon/Vigie-Ciel

Lexique

* un bolide est un météore** (synonyme d’étoile filante) très lumineux. On désigne généralement par bolide tout météore plus lumineux que la planète Vénus (l’astre le plus brillant du ciel après le Soleil et la Lune)

**un météore (ou étoile filante) est le trait lumineux observé lorsqu’une poussière interplanétaire ou un petit météoroïde*** pénètre dans l’atmosphère terrestre à très grande vitesse (entre 12 et 72 km/s)

***un météoroïde est une petite particule de quelques millimètres à quelques dizaines de centimètres de diamètre qui se déplace dans l’espace. C’est elle qui donne naissance au météore si elle a la chance de pénétrer dans l’atmosphère de la Terre. Si le météoroïde est suffisamment massif, une partie de l’objet peut résister à cette entrée dans l’atmosphère, et donner naissance à une météorite****

****une météorite est le caillou rocheux ou métallique qui est retrouvé sur terre, lorsqu’une partie d’un météoroïde suffisamment massif a réussi à traverser l’atmosphère et arriver au sol

[1] Stations ayant enregistré le bolide du 23 novembre 2022, 19h 16min TU :

  • FRPA01-Marseille
  • FRPA05-Caussols

Dernière mise à jour : 23/11/2022, 23h 35min